Soirée cinéma Résistances : Ce fut le jeudi 26 avril à 20h30 au cinéma Tati

NUL HOMME N’EST UNE ILE

de Dominique MARCHAIS

Le productivisme et le libéralisme n’ont rien d’une loi naturelle que nous n’aurions qu’à subir. En nous donnant à voir d’autres alternatives, filmées à hauteur d’homme, Dominique MARCHAIS nourrit en nous cette petite flamme qui fait de nous les acteurs d’un autre monde.

«chaque homme est un morceau du continent, une partie de l’ensemble.» Nul homme n’est une île est un voyage en Europe, de la Méditerranée aux Alpes, où l’on découvre des hommes et des femmes qui travaillent à faire vivre localement l’esprit de la démocratie et à produire le paysage du bon gouvernement. Des agriculteurs de la coopérative le Galline Felici en Sicile aux architectes, artisans et élus des Alpes suisses et du Voralberg en Autriche, tous font de la politique à partir de leur travail et se pensent un destin commun. Le local serait-il le dernier territoire de l’utopie ? 

Ce film est venu à point pour illustrer la nouvelle thématique que nous ouvrons autour de l’Economie Sociale et Solidaire et les Comités d’Entreprise.


Dominique MARCHAIS travaille depuis plusieurs années sur les relations entre paysage et politique à travers la forme du cinéma documentaire. Nul homme n’est une île est le dernier volet de cette trilogie.

Le film a été projeté le jeudi 26 avril 2018 à 20h30 au Tati, et a été suivi d’un débat.

Belle participation de nos adhérents en particulier et du public nazairien en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *