Rencontres avec Nii Ayikwei Parkes Le mardi 24 mars 2020 Annulées

Les deux rencontres sont annulées suite aux directives gouvernementales de lutte contre le Coronavirus

Nous espérons pouvoir accueillir Nii Ayikwei Parkes plus tard dans la saison. Nous prions tous ceux qui, comme nous, se faisait une joie de ces rencontres de bien vouloir nous en excuser.

12h00 à la médiathèque des Chantiers

19h00 à la librairie l’Embarcadère

Dans le cadre de « Lettres sur Loire et d’Ailleurs

Huit structures très différentes, se réunissent chaque année pour faire découvrir des textes et des auteurs contemporains qui ouvrent notre regard sur le monde. En 2020 le Collectif Lettres sur Loire et d’Ailleurs accueille l’auteur ghanéen-britannique Nii Ayikwei Parkes.

A cette occasion, une publication de quelques poèmes, traduits par Sika Fakambi est édité aux éditions Joca Seria, sous le titre « Ce que je sais ».

Nii Ayikwei Parkes est né en 1974 au Royaume-Uni, de parents ghanéens. Il a grandi au Ghana. Poète, romancier, chroniqueur, nouvelliste, il pratique le spoken word en public. Il est connu pour son premier roman, Tail of the Blue Bird. La traduction française par Sika Fakambi, sous le titre Notre quelque part, est parue en 2014 aux éditions Zulma a obtenu plusieurs récompenses. C’est un personnage plein d’humour et de vitalité, qui sait parler des réalités de l’Afrique sans rien masquer des conditions de vie et, également, sans misérabilisme. Sa langue nous ouvre des espaces de compréhension de la réalité africaine qui vallent bien des discours et des analyses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.